En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Un peu d'histoire - communiqué

Le Salon nautique de Barcelone a 50 ans

Salon nautique Barcelone 50 ans

Le Salon nautique de Barcelone fête son demi-siècle d'existence du 5 au 13 novembre 2011. L'occasion de retracer l'historique de ce grand rendez-vous de la plaisance ibérique et internationale.

En 1963 la création du Salon nautique de Barcelone répondait au besoin de consolider l'industrie nautique sportive et la navigation de plaisance en Espagne. Il s'agissait aussi de motiver les amateurs de sports nautiques, alors même que ces sports étaient peu pratiqués et que les Espagnols ignoraient presque tout de la navigation. Mais grâce à l'enthousiasme et à la ténacité d'une poignée de passionnés et de professionnels, le salon put ouvrir ses portes, fort de la participation de quelque 150 exposants au palais nº1 de la foire exposition de Montjuïc de Fira de Barcelona et ce fut un succès.

Après cette première édition organisée dans le cadre de la très populaire Foire exposition, les organisateurs décidèrent de lui donner un format monographique annuel. En 1965, sa projection internationale est assurée et le salon commence à se faire l'écho des revendications du secteur, rôle qu'il n'a cessé de jouer depuis.

À peine deux ans plus tard, en 1967, on assiste au premier grand essor de l'industrie nautique : de nouveaux ports sont inaugurés et l'on construit à partir de plans de bateau originaux ou sous licence de chantiers navals étrangers, les nouveaux modèles se laissent admirer en mer et sur les lacs, le bois fait place à la fibre et l'offre de produits se multiplie. En 1969, reflet de ce développement, on assiste à un accroissement considérable du nombre d'exposants et le comité organisateur se fixe un nouvel objectif prioritaire : susciter la passion de la mer chez les plus jeunesl'apparition de l'Optimist en 1968 sera cruciale à cet égard.

D'autres actions sont envisagées pour que le gouvernement prenne conscience de la nécessité de modifier les formalités d'immatriculation et les taxes de manière à renforcer une industrie et un commerce prometteurs en Espagne en chiffre d'affaires, en revenus et en postes de travail. Promulguée la même année, la loi sur le régime des ports de plaisance va contribuer à l'essor du secteur nautique en Espagne ; elle est considérée comme l'une des contributions majeures du Salon nautique à la prospérité du secteur.

Les années 1970: l'essor du tourisme et les sports nautiques

Le secteur nautique se professionnalise de plus en plus et, dans les années 1970, le nombre d'amateurs augmente considérablement, mais reste encore loin derrière celui de pays voisins. Ainsi, alors que l'on dénombre un bateau pour 1 500 habitants en Espagne, il y en a un pour 192 habitants en Italie et le chiffre passe à 65 dans les pays scandinaves. Le gouvernement s'intéresse néanmoins au secteur et lui décerne en 1973 la plaque d'or du mérite touristique, conscient désormais de l'importance du tourisme nautique en Espagne.

Par ailleurs et pour compléter l'offre commerciale, le salon continue de consolider sa facette sportive avec l'organisation des régates « Trophée salon nautique » et en récompensant les meilleurs sportifs de l'année, comme l'équipe espagnole de l'Optimist, promue champion du monde lors des régates organisées en Suède.

L'écologie fait également son apparition avec la présentation des premiers moteurs électriques, les moteurs Dephin. En 1976, le salon prend le nom de « Salon international du secteur nautique et du sport » et englobe aussi le secteur du camping-caravaning. En 1978, Samaranch est nommé ambassadeur d'Espagne en Union soviétique et en Mongolie extérieure ; il doit alors abandonner la présidence dont il avait la charge depuis la création du salon. La relève est assurée par un autre membre fondateur, Jacinto Ballesté qui fonde en 1979 l'Association espagnole des ports de plaisance et du tourisme, dont le secrétariat s'installe au Salon nautique et qui confie sa direction à Jordi Salvat. Une nouvelle étape est franchie et le secteur continue de se développer.

Les années 1980 : la navigation gagne en popularité

Les années 1980 supposent de nombreux changements et autant de nouveautés. Les bases d'une plus grande internationalisation sont posées, la sectorisation est adoptée et les dates du salon annoncées assez tôt pour permettre aux chantiers navals de programmer leurs achats et leur production. Ces changements sont favorables et font grimper le nombre d'exposants et la surface d'exposition jusqu'au milieu de la décennie. De nouveaux sports nautiques, comme la planche à voile, emportent l'adhésion des amateurs et l'on expose les premiers panneaux solaires à installer à bord. La location de bateaux fait également son apparition avec des propositions alléchantes pour ceux qui souhaitent naviguer sans passer par l'achat d'un bateau, faute de moyens.

Les nouveautés présentées par les exposants se diversifient. Les appareils électroniques sont de plus en plus petits et économiques. Des hélices de proue équipent les bateaux de longueur moyenne pour faciliter les manœuvres d'accostage et de débordage.

Les activités vouées à divulguer l'art de la navigation auprès du grand public se multiplient et adoptent diverses formes : stages de navigation, conduite et remorquage, concours de photographie sous-marine, simulateurs de navigation, présentations de régates, etc. Pendant ce temps, les associations, fédérations et institutions sont de plus en plus nombreuses à tenir leurs assemblées ou leurs réunions dans le cadre du salon. En 1988, le gouvernement catalan lui décerne la Croix de Sant Jordi et cet événement marque sa consécration comme rendez-vous obligé du secteur.

Les années 1990 : la première exposition flotante

Le début des années 1990 alimente l'optimisme. En 1992, Barcelone accueille les Jeux olympiques, ce qui dynamise le tourisme en général et le tourisme nautique en particulier : les entreprises de location se consolident et de nouveaux ports de plaisance sont inaugurés.

Au salon, l'offre de bateaux à moteur s'élargit, notamment celle des gros bateaux et des bateaux de pêche-plaisance, de même que celle des nouveautés présentées par les exposants. De nouveaux matériaux font leur apparition sur le marché, comme le composite, aux côtés de modèles et d'équipements innovants, surtout dans le domaine de l'électronique. En outre, les notions de développement durable et d'écologie ont prise sur le milieu nautique, y compris dans le segment de la pêche de loisir.

La manifestation se consolide également comme un point de rencontre de plus en plus professionnalisé, capable de transmettre les revendications du secteur à l'Administration par l'intermédiaire d'associations de plus en plus nombreuses. Elle sert aussi de cadre de présentation à d'importantes régates.

Mais la principale nouveauté de la décennie sera indéniablement l'installation en mer puisque le Port Vell de Barcelone sera aménagé en exposition flottante en 1995 pour compléter la surface d'exposition de Montjuïc. On y verra de gros bateaux construits en Espagne ou à l'étranger. C'est aussi l'année Jordi Montserrat succède à Miguel Rafart à la direction du salon. En 1998, le conseil d'administration de Fira de Barcelona nomme le président des 19 dernières éditions, Jordi Salvat, président émérite du salon et le chef d'entreprise Enrique Puig lui succède à la présidence.   

Un nouveau siècle : les activités nautiques font de plus en plus d'adeptes

Les amateurs de sports nautiques sont de plus en plus nombreux et le salon commence à prendre une ampleur spectaculaire. Le tournant du siècle est marqué par la disparition de la peseta et l'arrivée de l'euro en 2002. Le salon déménage ; il s'installe sur le nouveau site de Gran Via et maintient l'exposition flottante au vieux port. À la demande du secteur, les dates sont modifiées pour ne pas coïncider avec d'autres salons internationaux et il est renvoyé à la première semaine de novembre.

De 2002 à 2007, le Salon nautique poursuit son ascension en renforçant les secteurs consacrés aux loisirs et aux sports nautiques, ainsi que la présentation des nouveautés nationales et mondiales dont il devient la vitrine. Il est aussi le siège de réunions d'organismes internationaux, comme l'International Sailing Federation (2003), auxquelles participent des personnalités du milieu nautique. De nouveaux organismes sont également créés à l'occasion de chaque édition, entre autres, l'Association espagnole des clubs nautiques et l'ANEN, Association nationale des entreprises nautiques (2006). En 2007, Jordi Freixas succède à Jordi Montserrat à la direction du salon.

En 2008, au bout de ces quelques années marquées par l'optimisme, le secteur commence à détecter des signes avant-coureurs de récession qui laissent présager une crise économique mondiale. Cette même année, le président du salon Enric Puig décède et Jordi Salvat assume provisoirement ses fonctions avant la nomination de Lluís Conde en 2009.

Depuis, les effets de la crise se sont intensifiés. Le salon continue de mettre en place des actions de soutien aux entreprises en renforçant son rôle de principale plate-forme de dynamisation commerciale et de rendez-vous obligé du secteur. Les besoins y sont présentés en mettant l'accent sur la recherche de solutions pour affronter cette difficile conjoncture économique.

Malgré la récession, les entreprises nautiques se démarquent toujours par leurs efforts constants et leur souci d'innovation technologique et de développement de nouveaux produits plus sûrs, durables et respectueux de l'environnement. Pendant ce temps, les passionnés de la mer continuent de croître en s'intéressant à de nouvelles formules, comme la location de bateaux et la propriété partagée, pour assouvir leur passion.

Le 16/10/2011 à 05h42

Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Cannes Yachting Festival 2017
Du 12 au 17 septembre 2017
Cannes Yachting Festival

Le Yachting Festival réunit chaque année à Cannes, au mois de septembre, les acteurs de la...

5 septembre 2017
Mercury Harvey
Don de bateaux et hors-bords
Tempête Harvey : le beau geste de Mercury

Un don de bateaux et moteurs hors-bords. Voilà un bel élan de solidarité signé Mercury, afin...

1 septembre 2017
Canados Gladiator 428
Day-boat de luxe
Canados Gladiator 428

Le célèbre constructeur italien de yachts Canados s'attaque aux sorties à la journée et...

4 août 2017
Speed Boat Mission Impossible
Palavas-les-Flots
Speed Boat Mission Impossible

Depuis le début de l'été, à Palavas-les-Flots, la société Speed Boat Mission Impossible...

3 août 2017
Le Cargo
Le Cargo
La 1ère marketplace du matériel nautique

La première plateforme web spécialisée dans la vente et l'achat en ligne de matériel nautique...

5 juillet 2017
Le Salon nautique de Barcelone a 50 ans

Articles les + commentés

Chargement