En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

La Tesla motonautique

Edorado 7S

Edorado 7S

Une société hollandaise révèle l'ambitieux projet d'un runabout à propulsion électrique, capable d'atteindre 40 noeuds en naviguant sur des foils.

Il se nomme Edorado 7S. Ce concept boat de 23 pieds imaginé par une firme hollandaise est le fruit de 2 années de recherche et développement, mobilisant une équipe internationale d'ingénieurs, avec pour principal but : concevoir un bateau sportif et innovant qui n'émet aucune émission de CO2.

Côté performances, la clé du succès ici se matérialise par deux hydrofoils qui ceinturent l'intégralité de la carène et réduisent considérablement la surface de frottement. Ces deux appendices permettent au bateau de s'élever au-dessus de l'eau lorsque celui-ci atteint la vitesse de 18 noeuds. En l'état actuel du projet, les ingénieurs prévoient une vitesse de pointe de 40 noeuds et une autonomie de 43 milles nautiques à 25 noeuds.

La propulsion est assurée par deux pods orientés vers l'avant et situés sur la partie basse de l'hydrofoil arrière - afin de rester immergés lorsque le bateau « vole ». Ils sont associés à deux moteurs électriques de 40 kW qui sont alimentés par une batterie li-ion de 42 kWh (ou 2 batteries de 28 kWh en option).

Le design de ce runabout « zéro émission » est l'oeuvre de l'architecte naval Tom Speer, qui a notamment collaboré au développement de Team Oracle sur l'America's Cup. Mais loin d'être un bateau technique, l'Edorado 7S se veut facile à appréhender et suffisamment stable pour qu'il soit accessible aux pilotes les moins expérimentés.

Un autre acteur majeur de ce projet est le partenaire américain Scott Ruck, qui entend positionner l'Edorado 7S comme l'équivalent nautique de la berline électrique Tesla, tant en termes de performances que d'esthétisme. « Il ne s'agit pas juste d'un nouveau bateau ; mais d'une nouvelle expérience de la plaisance, sans compromis aucun sur la performance, la qualité ou la fiabilité », déclare-t-il.

Les commandes sont d'ores et déjà ouvertes pour acquérir les premiers exemplaires de ce séduisant modèle, dont le prix débute à 135 000 €.

Le 02/09/2016 à 03h58 par Julien Bricco

Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
SUZUKI DF 325A
SUZUKI DF325A
Une version plus sage

Le tout dernier DF325A est bien sûr dérivé du DF350 sorti l'an dernier. Il a été dévoilé...

22 janvier 2018
Moteur Boat Magazine n° 338 est en kiosque
Moteur Boat n° 338 - Février 2018
Moteur Boat Magazine n° 338 est en kiosque

Au sommaire de ce numéro Spécial navigations, cinq idées de balade pour cet été, de la...

20 janvier 2018
Collision dans l'Oregon
Vidéo : collision entre deux bateaux
Quelques explications sur le crash

La vidéo de la collision violente entre deux bateaux, publiée sur notre page Facebook...

17 janvier 2018
Nuva M6
Nuva Yachts M6
Une ligne affûtée

Le M6 est le petit dernier du jeune chantier Nuva Yachts à Barcelone.

12 janvier 2018
Logo 25 ans Karnic
Un quart de siècle
25 bougies pour Karnic

En 2018, le chantier chypriote Karnic, représenté en France par Sébastien Chevalier, fête ses...

9 janvier 2018
Edorado 7S

Articles les + commentés

Chargement