En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Prendre de la hauteur

Foiler, le "yacht volant"

Foiler Flying Yacht

Fibres de carbone, propulsion hybride et foils. Le Foiler entend bien établir de nouveaux standards dans le monde de la haute plaisance.

Dans la plaisance, à voile et à moteur, le principe du foil semble devenir une véritable tendance. Pour preuve notre récent essai du SEAir Flying Rib, paru dans Moteur Boat magazine n°339.

Attraction phare du salon nautique de Dubaï 2018 où il était révélé, le Foiler pousse le concept un peu plus loin avec un bel exercice de style et un positionnement clairement haut de gamme. Ce bateau d'un nouveau genre a été pensé et développé par la branche marine de la société Enata Industries qui est basée aux Émirats arabes unis.

Le Foiler se présente comme un luxueux open de 9,60 mètres de long, dont la coque entièrement réalisée en fibres de carbone est équipée de foils escamotables. Le dessin tout droit sorti d'un film de l'agent 007 a été spécifiquement étudié pour favoriser les phases de décollage et d'amerrissage, mais aussi pour assurer des navigations confortables sans l'utilisation des foils. La capacité d'embarquement, enfin, est de 8 passagers.



Le mode d'emploi est on ne peut plus simple. En pressant un bouton « fly mode », un mécanisme hydraulique déploie les foils, tandis qu'un bouton « float mode » permet de revenir à la configuration d'origine. La propulsion est assurée par deux inboards hybrides BMW de 320 chevaux qui alimentent deux génératrices électriques. Ces dernières transmettent la puissance aux deux torpilles situées à l'extrémité d'une sorte de gouvernails à hauteur variable et munies d'une hélice.

Côté chiffres, le chantier annonce un décollage en douceur dès 17 noeuds. La vitesse de pointe peut atteindre 40 noeuds avec les blocs BMW, et elle plafonne à 10 noeuds en mode tout électrique. L'autonomie pourrait approcher 260 milles nautiques à 20 noeuds. Enfin, ce « Flying Yacht » permettrait plus globalement d'économiser quelque 20 % de carburant en comparaison avec une unité classique de taille équivalente.  



Le prix officiel de ce fabuleux bateau n'a pas été communiqué, mais d'après nos informations, il devrait avoisiner 1,5 millions d'euros.

Le 06/03/2018 à 03h54 par Julien Bricco

Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Moteur Boat Magazine n° 346 est en kiosque
Moteur Boat n° 346 - Octobre 2018
Moteur Boat Magazine n° 346 est en kiosque

Au sommaire de ce numéro, nous vous présentons en exclusivité les essais des nouveaux Flyer 8...

18 septembre 2018
HCB 65 Estrella
Le plus grand open du monde
HCB 65 Estrella

Le chantier américain HCB Yachts (anciennement « Hydra-Sports ») a mis à l'eau cet été son...

7 septembre 2018
Iguana X100 RIB
Un semi-rigide amphibie
Iguana Yachts X100 RIB

Après 10 années à peaufiner le développement de son open amphibie et de multiples...

5 septembre 2018
Q Yachts Q30
Gentleman survolté
Q-Yachts Q30

Ligne classique et propulsion vertueuse pour ce premier runabout électrique signé par le...

4 septembre 2018
Dubourdieu 10M HB
Dubourdieu 10M HB
Une fois n'est pas coutume

Il est assez rare d'accoler ensemble les mots Dubourdieu et hors-bord.

4 septembre 2018
Foiler, le