En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Coque aluminium et pont polyester

Essai Bord à Bord Dervinis 540

Dervinis 540 open Associer la finition polyester et la robustesse de l’alu, une grande idée !

L'aluminium de sa coque, son étrave saillante et son cockpit profond donnent au Dervinis 540 une gueule sympathique de bourlingueur, une dégaine de « tout-terrain » de la mer.

Mais le pont en polyester qui coiffe la coque moussée fait de cette unité un vrai bateau de plaisance et non de travail. Le cockpit est net avec ses grands coffres avant et arrière, et sa haute console dotée de rangements, qui protège bien pilote et copilote. Leurs sièges sont cependant en option, et le leaning-post est peut-être mieux adapté à la vocation du bateau : la pêche par tous temps et toutes mers. Car le comportement marin du Dervinis 540 est exemplaire. Le passage dans le clapot se fait en douceur, et la coque moussée amortit parfaitement les chocs ; avec une coque en aluminium, c'est fondamental ! En outre, elle défléchit bien, et les mains courantes de la console permettent de bien se tenir, les virages serrés se négociant facilement grâce à une excellente accroche. Enfin, la carène présente une très bonne stabilité lorsque le bateau est laissé en dérive. Avec la profondeur et la netteté du cockpit, cette qualité fait du Dervinis 540 un remarquable pêcheur.

Fiche technique

Prix 2008 env. 31 300 €  avec 90 ch Suzuki 4T Longueur 5,40 m – Largeur 2,35 m – Poids 560 kg – Homologation cat. C/6 pers – Mot. maxi 140 ch – Carburant 95 l – Constructeur Bord à Bord (22) – Vitesse maxi 33,5 nœuds – Vitesse de croisière 24 nœuds – Conso en croisière 15,5 l/h.

Essai complet MBM 222



Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Essai Bord à Bord Dervinis 540

Articles les + commentés

Chargement