En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Une double révolution

Essai Rhéa 730 Fishing IB/HB

Rhéa 730 Fishing navigation les 2 Le Rhéa 730 Fishing accepte jusqu'à 50 chevaux hors-bord. En in-bord, il est proposé avec une motorisation unique de 200 chevaux.

Un Rhéa bon marché et pouvant être équipé d'un moteur hors-bord est-il toujours un Rhéa ? C'est ce que nous sommes allés vérifier à bord du 730 Fishing.

«Monsieur, vous avez la Rolls des pêche-promenade, mais je n'ai pas les moyens de me l'offrir ». Voilà le type de remarque récurrente qui a poussé Bertrand Danglade, fondateur dirigeant de la marque Rhéa, à compléter son offre de timoniers haut de gamme par un modèle premier prix. Affiché à moins de 75 000 € avec 200 chevaux in-bord, le nouveau 730 Fishing se place 25 000 à 30 000 € moins cher que l'actuelle entrée de gamme dans cette catégorie de taille, le Rhéa 750 (prix de base supérieur à 100 000 €). Le budget est séduisant et permet à une nouvelle niche de clientèle d'accéder au rêve.
Pour obtenir un tarif aussi serré, le chantier a consentir quelques entorses au mode de production traditionnel. La première a consisté à sous-traiter, pendant la première année, la fabrication du 730 Fishing en Pologne. Depuis l'automne 2011, toute la production a été rapatriée sur le site de La Rochelle. La seconde entorse se traduit par la production d'un modèle normalisé, avec une possibilité quasi nulle de personnaliser les équipements de bord.

En in-bord, 200 ch Nanni ou rien !
Ainsi, le Rhéa 730 Fishing est proposé uniquement avec une motorisation de 200 chevaux Nanni Diesel dans sa version in-bord. Et pour la couleur de coque, c'est bleu ou… bleu. Au niveau de la timonerie, la menuiserie a totalement disparu et les aménagements se résument à un poste de barre minimaliste précédé de deux sièges, une glacière faisant office de banquette et une couchette en V au confort spartiate. L'habitacle est ici réduit à sa plus simple fonctionnalité.
N'y voyez pas, cependant, un Rhéa au rabais ! Hublots épais, accastillage massif, plats-bords boisés… la qualité de construction du 730 Fishing est identique à celle rencontrée sur les autres timoniers de la marque. La finition de son gel-coat est même supérieure, de l'aveu de Bertrand Danglade. Le travail du polyester effectué par ce sous-traitant polonais, qui privilégie une application au rouleau et au pinceau, plutôt qu'au pistolet, est, en effet, assez remarquable : le gel-coat affiche 2 mm d'épaisseur, avec un beau rendu brillant. La révolution ne s'arrête pas . Ce pêche-promenade de 7,30 mètres de long est également le premier Rhéa disponible avec une motorisation hors-bord, un défi que voulait relever depuis quelques années Bertrand Danglade et auquel s'est associé le cabinet d'architectes Joubert-Nivelt, signataire du dessin de carène. Les versions in-bord et hors-bord partagent la même coque. Seul le tableau arrière change et présente une inclinaison sur la dernière version.

Un Rhéa hors-bord : une première
Un hors-bord sur un Rhéa : la peur est double. On entend déjà les puristes crier au sacrilège esthétique et les sceptiques pronostiquer une incompatibilité entre ce type de transmission et le profil de la coque, avec ses grands volumes, ses 3 tonnes et sa « gueule » de minichalutier. Sur le plan esthétique, on aime ou on n'aime pas. Certains se diront choqués, d'autres trouveront l'association plutôt réussie. Il s'agit d'une considération subjective qui divise, par ailleurs, la rédaction de Moteur Boat.
Le second point est plus tangible et, au premier contact en navigation, le comportement peut surprendre les fidèles de la marque. Lorsqu'elle est déjaugée, l'unité peine à garder son cap. L'étrave l'engage d'un bord sur l'autre en fonction de l'orientation des vagues. L'arrière semble manquer de charge et « d'assise » en mer. Heureusement, cette attitude de timonier « titubant » s'estompe, dès lors qu'on connaît le mode d'emploi. Le 730 Fishing hors-bord a besoin d'être trimé. Beaucoup trimé ! Le sixième cran de l'indicateur peut être franchi dès 3 700 tr/mn, ce qui correspond à une allure de 18 à 20 nœuds. Il est même possible de pousser davantage dans les hauts régimes. Le « nez » du Rhéa se lève alors – sans nuire à la visibilité sur l'avant – et le bateau gagne en stabilité de route. Rien de comparable, toutefois, avec le « rail » sur lequel navigue le modèle in-bord, équipé d'une transmission en ligne d'arbre et doté d'une quille. Côté stabilité, la version in-bord l'emporte incontestablement.

Un passage tout en douceur
Côté sportivité, avantage hors-bord ! Presque surmotorisé avec 225 chevaux Yamaha, le timonier accroche 32 nœuds en vitesse de pointe, quand le modèle in-bord plafonne à 24 nœuds. Il devance aussi son faux jumeau au jeu de la maniabilité, en particulier en marche arrière et malgré une direction – pourtant hydraulique – un peu rigide sur le modèle essayé. Égalité, en revanche, sur le test du 0 à 20 nœuds, les deux motorisations nécessitant plus ou moins 7 secondes. Les consommations de carburant sont sensiblement les mêmes à vitesse égale, avec un avantage tarifaire pour le gasoil.
Les versions hors-bord comme in-bord virent sans gîte, défléchissent parfaitement les embruns et assurent un passage confortable dans le clapot et au croisement de leur vague de sillage. Les principaux griefs, communs aussi, sont d'ordre auditif. À haut régime, sur le modèle in-bord uniquement, le niveau sonore et les vibrations des moteurs sont élevés dans la timonerie qui agit ici comme une caisse de résonance. L'absence de menuiserie ne doit pas être étrangère au désagrément.
La position de conduite est relativement confortable. Pilote et copilote profitent de sièges réglables et munis d'une assise relevable. Le fait de pouvoir accéder au passavant tribord directement depuis le poste de barre, grâce à la porte latérale, est appréciable. On aurait aimé que la commande de gaz ne soit pas fixée à l'horizontale et repose sur un pupitre incliné ; un système dédié au désembuage du pare-brise aurait également été le bienvenu.
Pour le reste, c'est un Rhéa. Le 730 Fishing offre la possibilité d'échouer et de passer une nuit à bord. Il présente un cockpit dégagé et sécurisant (pavois de 0,75 m de haut) qui dissimule de volumineux compartiments de rangement.
Porte-cannes, bacs à poissons, vivier et commande trolling valve sur la version in-bord feront le bonheur des pêcheurs. À noter que l'instrumentation Yamaha permet de limiter le régime de ralenti moteur et offre ainsi l'équivalent digital d'un trolling valve mécanique.

En conclusion, Bertrand Danglade semble avoir gagné son pari avec ce « Rhéa du peuple », au succès déjà quasi assuré. Une trentaine d'unités (60 % in-bord et 40 % hors-bord) ont été commandées depuis le début de l'année 2011. Le 730 Fishing se place sur un tarif vraiment compétitif. Son charme et sa forte identité sont intacts, avec en bonus le choix entre deux types de transmission, histoire de capter les adeptes de la ligne d'arbre, comme les inconditionnels du hors-bord.

 

FICHE TECHNIQUE DE LA VERSION IN-BORD
Prix 2011
74 900 € avec 200 ch Nanni diesel – Longueur 7,30 m – Largeur 3 m – Poids 3 000 kg – Homologation cat. C/8 pers. – Mot. maxi 200 chCarburant 300 l – Cabine/couchettes 1/2 – Constructeur Rhéa Marine ( 17 )
Vitesse maxi 24 ndsVitesse de croisière 18,4 ndsConso en croisière 25 l/h

Les plus
Tarif concurrentiel
Qualité de fabrication
Stabilité

Les moins
Peu maniable en marche arrière
Timonerie rustique
Insonorisation perfectible

Nos appréciations
Comportement 4/5
Rapport qualité/prix 5/5
Performances 3/5

FICHE TECHNIQUE VERSON HORS-BORD
Prix
2011 51 500 € sans moteur
Vitesse maxi 32 ndsVitesse de croisière 22,5 ndsConso en croisière 37,5 l/h

Les plus
Tarif concurrentiel
Qualité de fabrication
Sportivité

Les moins
Sensibilité au trim
Timonerie rustique
Insonorisation perfectible

Nos appréciations
Comportement 3/5
Rapport qualité/prix 5/5
Performances 4/5
Appréciation générale 3/5

Pour l'essai complet, achetez la version numérique de Moteur Boat Magazine n° 255 de mars 2011, en cliquant ici.



Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Essai Rhéa 730 Fishing IB/HB

Articles les + commentés

Chargement