En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

La mixité sans compromis

Essai ST Boats 10.60 Fisher

St Boats 10.60 Fisher navigation Cette robuste vedette espagnole a pour ambition de concilier pêche et croisière.

Vedette à fly et à vocation pêche et croisière, la ST Boats 10.60 Fisher reste en bonne place au catalogue 2010 du chantier ibérique. Sa nouvelle version présente des aménagements rajeunis, des équipements modernisés et se dote d'atouts certains, à l'image de sa porte latérale exclusive.

Le souci du détail
La gamme Fisher du chantier espagnol ST Boats compte cinq modèles destinés à séduire une clientèle de pêcheurs. Elle démarre avec un timonier de 6,70 mètres et s'étend jusqu'à 10,60 mètres avec la 10.60 Fisher. Bien que typée pêche hauturière, cette dernière ne néglige pas pour autant le confort de ses aménagements intérieurs qui lui ouvrent les portes de la croisière. Cette vedette à fly, présente au catalogue ST Boats depuis quelques années, a bénéficié d'une cure de jouvence. Une dizaine de points ont été revus, modernisés ou améliorés sur sa version de 2010. Fidèle à la philosophie de la marque, la 10.60 ne laisse rien au hasard. Chaque détail est pensé pour une utilisation pratique, qu'il s'agisse de l'agencement du mobilier, de la dimension des coffres, de l'accessibilité ou encore de la sécurité. Tout n'est pas toujours parfait, comme l'attestent l'échelle de montée au fly, un peu trop raide, ou l'encadrement boisé des cabines dans lequel il est facile de se cogner un orteil ou la tête ; mais la volonté d'une unité fonctionnelle est bien là.

Un terrain de jeu pour les pêcheurs
À titre d'exemple, un profond couloir, sécurisé par un antidérapant efficace et un balcon, fait le tour de la timonerie et permet d'amarrer le bateau depuis n'importe quel poste. La 10.60 revendique le plus grand cockpit de sa catégorie, avec 2,18 mètres de long sur 3,14 mètres de large. Plancher et plats-bords sont complètement dégagés pour le confort des pêcheurs. Même le taud de cockpit qui se déplie depuis la casquette de timonerie est exempt de montants, afin de ne pas gêner les lignes.
Équipées de puissants vérins, les deux grandes soutes dissimulées dans le plancher permettent d'engloutir quantité de pare-battage et de matériel divers. L'accessibilité compte parmi les points forts de cette vedette, comme en témoignent le large portillon assurant la liaison avec la plage de bain, la baie vitrée à trois battants qui conduit à la timonerie, le balcon ouvert qui favorise le débarquement par l'avant, ou encore la porte latérale de la timonerie, à tribord, débouchant directement sur le poste de pilotage.

Un grande luminosité intérieure
Les aménagements intérieurs bénéficient d'une bonne luminosité et d'une hauteur sous barrots plafonnant à 1,90 mètre. Une sellerie crème y côtoie des boiseries vernies, l'ensemble offrant un habitacle relativement chaleureux. Côté confort, l'entrée de la timonerie accueille une cuisine sur tribord, agrémentée d'un réfrigérateur de 80 litres. Le carré qui lui fait face, à bâbord, compte deux banquettes en vis-à-vis. Celle avant offre la particularité de se rabattre et de se transformer en une banquette double pour d'éventuels copilotes. La cale moteur se cache sous le plancher et bénéficie, comme les coffres extérieurs, d'un bon accès. Les cabines, l'une équipée de lits superposés, l'autre d'un couchage double, se situent en contrebas de la timonerie. Elles sont complétées à tribord par un cabinet de toilette et autorisent donc un programme de croisière familiale dans des conditions agréables.

Une stabilité à toute épreuve
Le poste de pilotage principal, à l'intérieur de la timonerie, est précédé d'une confortable banquette. Il intègre une barre en bois verni, une instrumentation détaillée et des manettes électriques livrées de série avec les différentes motorisations. Le poste du fly s'avère plus dépouillé, même si la plupart des commandes, comme celles des flaps, y sont rappelées. Aidée par l'importante largeur de son cockpit et le centrage de ses équipements lourds (réservoir et batteries), la 10.60 bénéficie d'une excellente stabilité à l'arrêt, comme en navigation. Sa carène évolutive démontre de belles qualités marines en termes de passage en mer, malgré une légère tendance à buter dans les vagues à mi-régime. Les virages s'accompagnent d'une faible gîte et d'un grand rayon de braquage, tous deux symptomatiques des vedettes équipées de transmissions en ligne d'arbre. Motorisée avec deux Volvo D4 de 260 chevaux, l'unité déjauge en un peu plus de 7 secondes et dépasse 27 nœuds en vitesse de pointe. Avec 800 litres de gasoil embarqués, son autonomie devrait approcher les 250 milles à 23 nœuds de croisière ; 300 milles à 18 nœuds. Le pilote appréciera la position reculée du poste de barre sur le fly, qui offre une vue dégagée sur l'arrière de l'unité : un avantage certain lors des manœuvres au port. Les échappements, passés sous-marins sur cette nouvelle version, occasionnent par ailleurs moins de bruit et de fumées.

Côté finances
Cette 10.60 Fisher est proposée à 200 000 € avec sa paire de 260 chevaux Volvo. Le tarif inclut un équipement standard assez complet, comprenant le guindeau électrique de 1 000 watts, le chargeur de batterie, les flaps et le réfrigérateur. Un pack d'options (7 422 €) intégrant le bain de soleil avant, la banquette de cockpit escamotable, ou encore un four à micro-ondes, permet d'agrémenter l'ensemble à un prix raisonnable.

En conclusion
Si elle autorise les escapades en famille, cette 10.60 Fisher est avant tout destinée aux amoureux de la pêche au large. Sa silhouette et ses aménagements ex-térieurs s'apparentent d'ailleurs davantage à ceux d'un fishing américain que d'une vedette de croisière affublée de deux porte-cannes. Les améliorations apportées sont les bienvenues et la po-sitionnent, un peu plus encore, comme un fleuron de sa catégorie.

FICHE TECHNIQUE

LES  CARACTÉRISTIQUES
Longueur hors tout 
10,60 m
Longueur de coque  9,50 m
Largeur  3,48 m  
Poids  6 500 kg
Puiss. conseillée  2 x 260 ch
Puissance maxi  2 x 260 ch
Tirant d'eau   0,80 m
Tirant d'air  3,30 m
Capacité en eau  200 l
Capacité en carbu  800 l
Homologation  cat. B/10 pers.
Transmission  ligne d'arbre
Constructeur ST Boats
Distrib  réseau France
Garantie  2 ans
Prix 2010 200 000 € avec 2 x 260 ch Volvo D4

CONDITIONS  DE  L'ESSAI
2 personnes à bord, carène propre, pas d'antifouling, 300 l de carburant,mer agitée, vent de force 3-4, beau temps

LES  PERFORMANCES avec 2 x 260 ch Volvo D4

Type de l'hélice : 4 pales en laiton
Diamètre et pas de l'hélice : 20 x 22
 

Régime
(en tr/mn)

Vitesse
(en nœud)

Conso*
(en l/h)

Rend.
(en mille/l)

Ralenti 4,5
1 000 6
1 500 8,3 14 0,59
2 000 12 25 0,50
2 500 17,6 44 0,40
3 000 22,8 66 0,35
3 6000 27,5 104 0,26

 
* Données motoriste
 

TESTS D'ACCÉLÉRATION

Déjaugeage : nc
De 0 à 20 nœuds : 7,5 s

L'AVIS DE LA RÉDACTION

Plus
• Qualités marines
• Visibilité depuis le fly
• Porte latérale de timonerie

Moins
• Encadrement des portes des cabines
• Accès au fly un peu raide

 Comportement  * * * *
 Volume de rangement  * * * *  
 Finition  * * *  
 Rapport qualité/prix  * * * *  
 Performances  * * * *  
 Esthétique  * * *  
 Pilotage assis  * * * *  
 Pilotage debout  * * * *  
 Déplacement à bord  * * *
 Équipement standard  * * *  
 Note globale  * * * *  

* mauvais  ** passable  *** bien  **** très bien  ***** excellent

BUDGET
Francisation
Droits sur la coque
223 €
Droits sur le moteur 960 €
Total 1 183 €

Assurance
Prime annuelle 1 190 €*
Franchise 900 €
  * chez April marine
 



Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Essai ST Boats 10.60 Fisher