En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Le pneumatique amphibie !

Essai Wetton 56

Essai Wetton 56

Se passer de remorque n'est-il pas le voeu de tout propriétaire de bateau transportable ? Le chantier Wetton Craft a réussi ce tour de force en mettant au point un semi-rigide de moins de 6 mètres qui intègre à la fois les roues et le timon, et peut être tracté en toute légalité sur route. Que demander de plus ?

Des astuces, ce Wetton 56 n'en manque pas... Pour être compatible à la fois sur route, sur cale de mise à l'eau en mode amphibie ou en navigation, ce genre de bateau doit relever du mouton à cinq pattes. La genèse du projet, initié par Éric Divry, a débuté en 2011. Après de nombreuses réflexions et quelques brevets déposés, la phase de développement a nécessité trois ans. Le Wetton 56 a été présenté au public pour la première fois en janvier dernier, à l'occasion du Boot de Düsseldorf.

Un bateau 100 % français

Nous avons pu le tester en avant-première à Ambleteuse, à quelques kilomètres des bureaux du chantier. C'est dans cette région des Hauts-de-France que sont assemblées les différentes parties qui composent le Wetton 56. Les flotteurs proviennent de chez Zeppelin, tandis que la coque en aluminium est fabriquée par AASM. Le modèle passé entre nos mains faisait toutefois office de prototype, et des modifications seront apportées sur certains équipements.

De même, le Mercury de 100 chevaux étant en phase de réglage et d'optimisation d'hélice, nous n'avons pu relever les performances. Il n'en demeure pas moins que les grandes lignes du concept perdureront, à commencer par tous les éléments pensés pour passer en mode routier. Ils se traduisent entre autres par le roll-bar pivotant, qui bascule et sert de support à la plaque d'immatriculation, et par la console ou le leaning-post monoplace qui s'abaissent pour éviter une hauteur incompatible avec un usage sur route.

Une autre astuce concerne le timon télescopique à verrouillage automatique, qui se loge dans la coque lorsqu'il n'est pas utilisé ; ou la roue jockey hydraulique dotée d'une échelle.

 

Plusieurs versions pour cette carène

La version testée était la Slipway (destinée aux cales « en dur »), mais d'autres modèles seront déclinés sur la même plateforme. Ainsi, la version Off Road, capable de rouler sur le sable, est en développement et une version électrique verra le jour dans deux ans.

Côté moteur, le chantier annonce une gamme de puissances comprises entre 60 et 115 chevaux. Connecté, ce Wetton 56 l'est également, puisqu'il est possible de le commander via une application depuis son smartphone. Ce pilotage à distance ne concerne que le système amphibie de mise à l'eau. En mer, malgré un hors-bord non optimisé, ce Wetton 56 a fait preuve d'une très bonne accroche en virage et prouve qu'il possède une excellente carène.

Il peut jouer sur tous les tableaux, se montrant à la fois sportif lorsque les gaz sont sollicités ou bien sage pour des balades familiales. Avec un Mercury de 115 chevaux Pro XS au montage optimum, le chantier vise 40 noeuds en vitesse de pointe. Le concept est alléchant et notre essai a démontré tout l'intérêt d'une telle unité, flatteuse esthétiquement et surtout riche d'innovations.


WETTON 56
Notre sélection de petites annonces occasion
 
 
Voir toutes les annonces WETTON sur argusdubateau.fr


Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Essai Wetton 56

Articles les + commentés

Chargement