En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Le confort absolu

Essai moteur Mercury 300 Verado

Mercury Verado 300 ch

Arrivée sur le marché en 2004, la technologie quatre temps Verado a depuis fait ses preuves. Le 300 chevaux a été présenté début 2007, au Salon de Miami. Comme les moteurs de 225 à 350chevaux avec lesquels il partage le même bloc, ce 300 Verado se distingue par son architecture en ligne et sa faible cylindrée de 2 598 cm3.

Il se dote d'un refroidisseur (Intercooler) qui gère la température d'huile comme celle de l'air, et d'un compresseur volumétrique, qui a pour but d'envoyer plus d'air dans les cylindres, donc plus d'essence, et d'obtenir plus de chevaux. Si cette technologie rend le moteur plus performant, elle le rend aussi plus gourmand. Le 300 chevaux Mercury affiche une bonne vitesse de pointe (47,8 nœuds). Sa nervosité n'est pas en reste, en dépit d'un temps mort (environ 1/2 s) lorsqu'on abat les gaz, ce qui pénalise les résultats obtenus. Sa consommation moyenne selon le calcul Icomia ne lui confère qu'une troisième place, mais il alterne entre le troisième et le premier rang aux tests à vitesse stabilisée. Le 300 Verado surclasse ses concurrents en termes de confort. Son silence de fonctionnement, son absence de vibrations, ses commandes électriques DTS très souples et sa direction électro-hydraulique, véritable direction assistée, en font un moteur discret et particulièrement plaisant à solliciter. Il bénéficie par ailleurs d'une instrumentation de série sophistiquée via son écran multifonction Vessel View et d'une garantie record de cinq ans, sous réserve de faire réviser le moteur en temps et en heure dans un centre agréé. Respectivement 2 000 € et 4 000 € plus cher que les 300 chevaux Evinrude et Suzuki, ce Verado est, en revanche, le seul dont les droits de francisation sont inférieurs à 300 €.

Les performances sur un Joker Clubman 26

Régime
(en tr/mn)
Vitesse
(en nœud)
Conso
(en l/h)
Rend.
(en mille/l)
Ralenti 2,5 2,1 1,19
1 000 5 4,1 1,22
1 500 6,7 7,2 0,93
2 000 8,4 12 0,70
2 500 14,1 18,6 0,76
3 000 20 23,9 0,84
3 500 24,7 32,5 0,76
4 000 29,6 40,5 0,73
4 500 34,3 52,8 0,65
5 000 38,4 66,3 0,58
5 500 42,4 87,2 0,49
6 000 45,5 106,4 0,43
6 300 47,8 113,5 0,42

 

Prix   29 725 €*
Puissance 300 ch
Cylindrée 2 598 cm3
Cycle  4T inj. indirecte
Poids 311,4 kg
Importateur Brunswick Marine France (17)

 * Prix 2009

Le 14/10/2010 à 17h15

Réactions

Chargement


Sur le même sujet :
Suzuki DF70
Presque un sans-faute
Essai moteur Suzuki DF70

Le Suzuki DF70 a été lancé en 2009 en compagnie des 80 et 90 chevaux de la marque, avec...

31 mai 2018
SELVA 150
Le plus rapide
Essai moteur Selva 150 XSR

Identique en tous points au Yamaha F150, excepté la couleur du capot, le nouveau Selva...

29 mai 2018
Tohatsu TLDI 75
Vitesse, sobriété et prix
Essai Tohatsu TLDI 75

Le Tohatsu 75 TLDI est commercialisé depuis début 2011. Il s'agit d'un bloc de...

17 mai 2018
Volvo D6 de 350 chevaux
Un diesel sur un pneu
Essai moteur Volvo D6 - 350 ch

Voici les performances de deux Volvo D6 de 350 chevaux chacun sur un Sacs Stratos (semi-rigide...

15 mai 2018
MERCURY OPTIMAX 150
Toujours dans le coup
Essai moteur Mercury 150 Optimax

Bien qu'il s'agisse du moteur le plus ancien de notre comparatif, le Mercury 150 Optimax...

27 juin 2017
Essai moteur Mercury 300 Verado

Articles les + commentés

Chargement