En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Cap sur la Floride

Louer un bateau à Miami

Louer un bateau a Miami ©Virginie Pelagalli

Goûter aux joies de la plaisance floridienne et louer un bateau à Miami ? Il n'y a rien de plus simple, à condition de connaître les bonnes adresses et les us locaux. Bateau, programme, budget... suivez le guide !

Que ce soit à travers l'image de Don Johnson – alias Sunny Crocketà bord de son offshore dans la série Miami Vice, ou à la lecture de notre numéro spécial annuel consacré à l'extravagant salon floridien, la destination fait rêver nombre de plaisanciers français.
 Miami ne manque pas d'atouts, il est vrai : le soleil y brille toute l'année, avec des températures oscillant entre 23 et 30° C et une eau chaude presque toujours supérieure à 25°C ; des buildings de « Downtown » aux plages de « South Beach », les décors de carte postale se succèdent ; l'ambiance est festive 24 h/24 ; enfin, plusieurs vols directs quotidiens desservent la ville au départ de l'Hexagone. 


Comme souvent aux États-unis, tout est facilité pour le « consommateur roi ». Le plaisancier désireux de louer un bateau et découvrir Miami par la mer voit, lui aussi, sa tête couronnée. Il a l'embarras du choix parmi une offre locative variée et une multitude de prestataires, qui sont pour la plupart référencés sur internet. Leurs vitrines respectives sont accessibles depuis votre ordinateur, via un moteur de recherche, dès lors que vous tapez les bons mots-clés : « louer bateau Miami », ou « boat rental Miami », en anglais, par exemple. Open, bateau ponton, jet-ski, vedette, fishing, offshore, catamaran, avec ou sans skipper... vous trouverez tout type d'unité pour tout type de programme et de budget.



Le site getmyboat.com simplifie encore la donne en regroupant l'offre locale issue, principalement, de formules en gestion-location et en permettant d'affiner la recherche par des critères de sélection (type, prix, capacité…). Cette plateforme virtuelle compte plus de 90 résultats dans la catégorie bateaux à moteur, à partir de 65 $/h* pour un bow-rider de 20 pieds (6 m) et jusqu'à 15 000 $/jour* pour un méga yacht de 120 pieds (40 m). Si vous n'êtes pas un plaisancier « connecté », vous pouvez toujours vous rendre aux marinas de Miami Beach ou de Biscayne et pousser la porte des nombreux professionnels qui s'y trouvent.

Miami offre une zone de navigation aussi facile qu' attractive pour les sorties nautiques à la journée. La ville est traversée par la fameuse Intracoastal Waterway, une voie navigable intérieure longue de 4 800 kilomètres et qui s'étend sur presque toute la longueur de la côte Est des États-Unis.  Cette « nationale » pour plaisanciers prend ici la forme d'un large chenal balisé, qui borde les hôtels art-déco de South Beach à l'Est et lèche les pieds des gratte-ciels de la Skyline à l'Ouest. La signalisation est claire et la navigation ne présente aucun danger particulier, si ce n'est une faible hauteur d'eau (entre 1,50 et 2 m) par endroit. Veillez à connaître et à respecter la réglementation locale, car les gardes-côtes floridiens, à bord de leur open Donzi surmotorisé ou d'un timonier pneumatique équipé d'une mitrailleuse dissuasive, ne manqueront pas de vous rappeler à l'ordre.
 
Situé à environ 20 milles au sud de Miami Beach marina, Boca Chita Key Harbor offre un lieu paisible pour amarrer son bateau. Ce minuscule îlot désert, doté d'un port et reconnaissable à son phare en pierre de corail, est un parc national. Il marque le début du long chapelet d'îles qui descend jusqu'à Key West, dont les perles aux noms évocateurs de « Islamorada » et « Key Largo ».
Si plaisance rime davantage pour vous avec fête étudiante, musique à fond et bière à flot – en l'occurrence, c'est ici le cas – alors cap sur Haulover sandbar, situé une quinzaine de milles au nord de Miami Beach marina. Ce banc de sable faisant face à une large passe océanique est l'endroit parfait pour échouer son bateau et faire la fête entre amis avec de l'eau jusqu'à la taille. Vous ne serez probablement pas seuls. Le week-end, les plaisanciers locaux investissent par dizaines ce « spot » sulfureux.
La proximité des plages paradisiaques des Bahamas et le charme enivrant des Keys raviront, enfin, les amateurs de croisière. Quelles que soient vos ambitions motonautiques, n'hésitez pas à demander conseil au loueur en ce qui concerne les possibilités, les durée, ou encore les difficultés éventuelles des navigations que vous aurez ciblées.  


Permis, réglementation, ce qu'il faut savoir

  • Pas besoin de permis bateau pour louer un joli runabout en Floride. Le permis voiture suffit – on cherche encore le rapport avec un bateau – et il vous sera certainement demandé. L'âge légal est 18 ans, voire 21 ans chez certains loueurs.
  • L'assurance est généralement comprise dans le prix de la location. Prenez le temps de vérifier ce qui est couvert et ce qui ne l'est pas. Une garantie financière de plusieurs centaines d'euros sera également demandée.
  • Dans les zones indiquées « idle speed » ou « no wake », mieux vaut ne pas faire de vagues, au sens propre. Vous devez y naviguer au ralenti ou à vitesse suffisamment réduite, de manière à ce que « votre sillage ne perturbe pas les bateaux voisins », explique la législation floridienne. Vous devrez également conserver une allure modeste dans les zones fréquentées par les paisibles lamantins (« manatee area » en anglais) qui sont protégés par les lois fédérales et nationales. Si vous « embêtez ou tuez » un de ces animaux, sachez que vous encourez jusqu'à « 50 000 $ d'amende et/ou un an de prison »…
  • Il est interdit de piloter un bateau sous l'emprise de l'alcool et/ou de drogues. En cas d'interpellation par les autorités maritimes, vous pouvez être soumis à un test physique ou chimique de sobriété. Le taux d'alcool dans le sang toléré est de 0,8 g/litre ; 0,2 g/litre pour les moins de 21 ans – l'âge légal pour acheter de l'alcool en Floride.   
  • Pour la pratique du ski nautique, wakeboard, ou d'autres sports tractés, la présence d'un second passager est requise pour veiller sur le skieur. Il est possible de piloter seul à bord du bateau si celui-ci est équipé d'un rétroviseur. La plage horaire pour tracter un skieur débute « une demi-heure après le lever du soleil et se termine une demi-heure avant le coucher du soleil ».
  • Si le port d'un gilet de sauvetage est recommandé en bateau, il devient obligatoire dès lors que vous louez un jet-ski. Sont autorisés les gilets de type I, II, III ou V. Ce genre de matériel est logiquement fourni par le loueur. Autre précaution, pensez à attacher le coupe-circuit, en motomarine comme en bateau. La pratique du jet-ski, enfin, est soumise aux mêmes horaires que celle du ski nautique.
  • Sauf cas d'urgence ou de détresse, il est interdit de jeter l'ancre en dehors des zones de mouillage autorisées qui sont généralement équipées de bouées d'amarrage. Le plaisancier floridien est davantage un adepte de l'échouage que du mouillage, étant donné les nombreux bancs de sables environnants.



Bateaux et programmes, nos bons plans

Wakeboard et balade en canot électrique


Miami Watersports Paradise
est en quelque sorte le rêve américain de deux « Frenchies », Franck et Céline Robinet, qui proposent une offre locative aussi séduisante que variée pour vous initier aux joies de la plaisance floridienne. C'est aussi la seule base de ski nautique et de wakeboard à Miami Beach.
Les amateurs de glisse – dès 7 ans – peuvent opter pour des formules allant de 30 minutes (95 $*) à la journée complète (1 200 $*), incluant le carburant, les taxes, le matériel (wakeboard, wakesurf, bi-skis, bouées) et les précieux conseils d'un moniteur et pilote aguerri. Le bateau est un Correct Craft SAN SV-211, pouvant embarquer 6 passagers. Ce modèle haut de gamme offre des conditions optimales de pratique. Il se révèle idéal pour le wakeboard et le wakesurf, en particulier grâce à sa puissante motorisation V-drive de 335 chevaux, sa tour de traction et ses ballasts de plus de 600 litres.

Une alternative originale et moins physique est proposée aux touristes plaisanciers. Il s'agit d'une balade d'1h30 à 2 heures (159 $/h*) à bord d'un sympathique canot, un Duffy 21 Old Bay, équipé d'une motorisation électrique. Là encore, 6 convives peuvent prendre place sur les confortables banquettes, pour une navigation silencieuse entre Venetian Causeway et MacArthur Causeway, les deux principales artères routières qui traversent la baie et relient Miami Dowtown à South Beach. Au départ de Miami Beach Marina, le pilote vous emmène faire le tour d'un archipel d'îles artificielles (Star, Palm, Hibiscus islands…) qui abritent les lieux de villégiature de nombreux milliardaires et célébrités. Franck troque alors son costume de moniteur de ski nautique contre celui de guide « people » et reste tout aussi pointu quant au prix exorbitant des luxueuses demeures insulaires, ou sur leurs illustres propriétaires. Vous pourrez par ailleurs rythmer cette promenade culturelle et futile au son de votre baladeur mp3, grâce à la connectique dédiée dont est équipée la sono. 
www.watersports-paradise.com


Une journée en bateau ponton

Ils ont la cote en Floride et, plus généralement, aux Etats-Unis (plus de 20 % des ventes), mais les bateaux pontons sont assez peu répandus à Miami – Ils ne sont probablement pas jugés assez clinquant pour cette ville à la réputation sulfureuse. Pourtant, ces « canapés flottants » criblés de porte-gobelets offrent un niveau de confort et une capacité d'embarquement inégalables et ils répondent à la majorité des programmes : sorties festives, détente, sports nautiques, pêche de loisir, etc.
Budget* :
299 $ la demi-journée pour un Sun Tracker 21 (6,40 m) sur www.boatrentalmiami.com
450 $/jour pour un Tahoe Sandbar de 24 pieds (7,30 m) sur www.getmyboat.com

Frime en Porsche des mers

Si vous souhaitez ne pas passer inaperçu, sans pour autant céder à l'offshore ostentatoire bardé de décos criardes, vous pouvez céder à la tentation du Fearless 28, un runabout de 8,40 mètres, pensé pour 4 privilégiés seulement, et dont la ligne outrancière s'inspire directement de la Porsche Carrera GT. Il n'existe que 22 exemplaires de ce jouet élitiste dans le monde. Celui proposé ici à la location revêt une coque renforcée en fibres de carbones, et approche 70 nœuds en pointe avec un moteur V10 essence de 550 chevaux.  
Budget* :
600 $ de l'heure, pilote et carburant inclus, avec www.primetimeboats.com



Sortie récréative en jet-ski

À fond de gâchette ou de façon plus tranquille, le jet-ski est une monture de choix pour un cabotage ludique en baie de Miami. La société American Watersports South Beach compte une flotte de location de près de 30 motomarines Yamaha VX Deluxe, pour deux à trois passagers. La zone de pratique individuelle et de vitesse s'étend sur près de 8 kilomètres entre Venetian et MacArthur. Des excursions guidées vers la marina commerçante de Bayside, à travers les canaux de South Beach et au pied de la Skyline (gratte-ciels du centre-ville) sont également organisées. La base de location est ouverte 7j/7 et offre quelques services appréciables, comme un parking gratuit, des casiers pour les affaires et des vestiaires avec douches.
Budget* :
À partir de 59 $ la demi-heure, avec www.jetskiz.com

Pêche au gros

Dorades coryphènes, thazards, thons, espadons voiliers… et quelques espèces de requins sont autant de prises potentielles, à seulement quelques milles au large des plages de Miami. Activité touristique appréciée, la pêche sportive est presque un sport national pour les plaisanciers locaux. Difficile ici de conseiller un équipage en particulier, tant l'offre est riche. Vous pouvez vous aider d'un moteur de recherche internet en tapant les mots clés « charter fishing Miami Beach » et parcourir les avis publiés sur les sites et forums spécialisés. 
Budget* :
Comptez environ 600 $ la demi-journée et 900 $ la journée pour un open à console centrale de 28-36 pieds (8,50 à 11 m) ; 800 $ la demi-journée et jusqu'à 1 500 $ la journée pour un vrai fishing de 35 à 50 pieds (10 à 15 m).


LE PETIT JOURNAL DE MIAMI - DAY 4 par moteur-boat


Séjourner à bord d'une vedette

Plutôt que de louer une chambre d'hôtel, que diriez-vous de passer la nuit à bord d'une vedette amarrée à quai ? Le concept de bateau-hôtel a ses avantages, parmi lesquels un coût de logement abordable et le charme des marinas floridiennes au réveil. 
Budget* :
Vous pouvez, par exemple, séjourner en couple à bord d'une vedette Sea Ray de 33 pieds, comprenant un lit double et 1 salle de bain, à partir de 99 $ la nuit (http://miamiboatrent.com/boat-hotel).
Autre exemple avec un houseboat Bluewater 54 (3 chambres et 2 salles de bain), à partir de 199 $ par nuit (http://www.homeaway.com/vacation-rental/p488214vb).
 
Croisière en catamaran à moteur

Rallier les plages de sable blanc et récifs coraliens de Bimini, ou mettre le cap au sud pour plonger dans la réserve marine de Key Largo et découvrir les îles au charme suranné de Key West. C'est possible au départ de Miami, avec les catamarans de croisière à moteur Moorings. Vous pouvez ainsi louer – sans skipper – un catamaran 393 PC Exclusive, long de 11,63 mètres et comprenant 3 cabines et 2 salles d'eau. Ce modèle embarque un générateur, la climatisation, un écran TV plat ou encore un lecteur DVD. Ses deux moteurs diesel de 110 chevaux et sa capacité de carburant de 800 litres lui confèrent par ailleurs une autonomie confortable.
Budget* :
A partir de 5 460€ (hors assurance, rachat de franchise, transport, avitaillement et frais annexes) pour 7 jours de croisière (28 juin au 5 juillet). www.moorings.fr

 

*Tarifs indicatifs 2014 - MBM n°292

Le 04/02/2015 à 06h32 par Julien Bricco

Réactions

Chargement


Louer un bateau à Miami

Articles les + commentés

Chargement