En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Litige Couach-MTU

4,2 M€ de moteurs impayés

Couach Yacht Long de presque 50 mètres, le 5000 Fly est le navire amiral du chantier Couach.

Faudra-t-il démonter partiellement l'énorme yacht de 50 mètres que le chantier naval Couach est en train de construire à Gujan-Mestras, afin d'en extraire les deux moteurs diesel ?

On n'en est pas encore là. Mais un jugement rendu la semaine dernière par le tribunal de commerce ouvre cette perspective au groupe allemand MTU, qui a fabriqué la propulsion et en attend toujours le paiement.

En 2009, Couach, alors contrôlé par l'homme d'affaires girondin Didier Cazaux, avait été contraint au dépôt de bilan, puis à une liquidation qui s'est soldée pour les créanciers par une ardoise de plusieurs dizaines de millions d'euros.

À l'époque, l'entreprise avait entamé la construction d'un yacht de 50 mètres pour le compte d'un industriel ukrainien. Et l'entreprise s'était fait livrer par MTU deux moteurs d'un prix total de 4,2 millions d'euros. Le motoriste allemand avait cependant fait jouer une clause de réserve de propriété. Autrement dit, il restait propriétaire des moteurs tant que ceux-ci n'avaient pas été réglés.

Durant la reprise du chantier par Fabrice Vial, les moteurs ont été intégrés au bateau. Mais, selon le journal Sud-Ouest qui a tenté de joindre les dirigeants de Couach, la facture des blocs n'a toujours pas été réglée.

Au cours de ces derniers mois, l'entreprise du Bassin a livré plusieurs unités de 37 mètres, engrangé de nouveaux contrats pour des yachts, et reçu des commandes de patrouilleurs militaires destinés à l'Inde et au Yémen. Reste à savoir si elle a sous la main les crédits nécessaires pour s'acquitter de son ardoise envers MTU. A priori, le démontage d'une partie du 50 mètres, autorisée par le tribunal de commerce, serait la pire des solutions.

 

Article paru dans Sud Ouest, mardi 12 avril 2011

Le 19/04/2011 à 10h11

Sur le même sujet :
bateau johnny enchères
La Teste-de-Buch (33)
Le bateau de Johnny vendu aux enchères

Un canot à moteur de luxe ayant appartenu à Johnny Hallyday, lorsqu'il fréquentait le Bassin...

3 août 2015
Fontaineo
Ça pétille à la capitainerie
Fontaineo à Beaulieu-sur-Mer

Depuis le 2 juillet, Fontaineo, partenaire officiel de la Fédération Française des Ports de...

7 juillet 2015
Centre formation Mercury six fours
Six-Fours-les-Plages
Un troisième Centre de formation Mercury

Et de trois ! Un nouveau centre de formation Mercury a récemment été inauguré dans le Var, à...

6 juillet 2015
Des horodateurs Cap Ferret
Ports de Lège-Cap-Ferret
Des horodateurs qui font des vagues

Les plaisanciers ont appris que la municipalité de Lège-Cap-Ferret prévoyait d'installer des...

10 juin 2015
L’Orient Nautic à Lorient
Salon du nautisme en Bretagne sud
L'Orient Nautic à Lorient

L'Orient Nautic, le Salon du Nautisme en Bretagne Sud, se tiendra du 10 au 12 avril prochain à...

7 avril 2015
4,2 M€ de moteurs impayés

Articles les + commentés

Chargement