En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Interview

Eric de Saintdo à la barre de Rodriguez

Eric de Saintdo Eric de Saintdo, nouveau directeur général du groupe Rodriguez © Nice-Matin

Patron du Festival de la plaisance de Cannes depuis 11 ans, Eric de Saintdo a quitté Reed Exposition et devient directeur général du groupe Rodriguez. Dans une interview réalisée par le quotidien Nice-Matin, il revient sur son parcours et confie ses projets d'avenir.

Quel regard portez-vous sur le salon de Cannes ?
J'ai pris le salon en 2000, avec 280 exposants, 260 bateaux à flots, des moins de 20 m essentiellement, et 40 000 visiteurs. En 2008, notre plus belle année, on avait multiplié le chiffre d'affaires par 8, avec 600 bateaux à flots, dont 250 de plus de 20 m, et 65 000 visiteurs... Alors quand je me retourne, je vois un événement pour lequel j'ai eu une véritable passion, qui était le plus difficile des salons de Reed à réaliser, mais qui a montré la plus belle progression. Ce, grâce à l'amitié qui soudait une équipe de professionnels et à un réseau de relations dans le monde entier.

Pourquoi avoir démissionné ?
J'avais la volonté de voler de mes propres ailes et de plus en plus de professionnels venaient vers moi, désireux de nouveaux événements qui répondent mieux à l'évolution du marché. Des événements plus indépendants, inscrits dans la proximité et plus haut de gamme. J'ai pris le large pour créer ma propre société d'événementiels, spécialisée dans le yachting de luxe.

Une société basée à Cannes ?
Absolument, je me sens cannois, et ma famille va d'ailleurs déménager pour venir m'y rejoindre. Mais quels que soient mes projets, je ne ferai rien qui soit contre l'intérêt du Festival de la plaisance. J'ai porté ce salon, je ne pourrai jamais l'abîmer.

Où l'aventure Rodriguez trouve-t-elle son origine ?
Gérard et Alexandre Rodriguez ont appris que j'allais quitter le Festival et ont souhaité me rencontrer. Ils m'ont expliqué la restructuration en cours et leur volonté de créer une nouvelle équipe pour rénover l'image du groupe, et lui donner un nouveau départ. Ils m'ont proposé le poste de directeur général. J'ai été très honoré, car c'est une très belle marque de confiance et de reconnaissance. C'est aussi un sacré beau challenge. Je leur ai dit quels étaient mes projets et mon souhait de pouvoir continuer à les mener. Ils ont accepté, j'ai donné mon accord.

Un pari osé compte tenu de la situation du groupe...
Gérard Rodriguez a été à l'origine du Festival de la plaisance il y a 33 ans. Bien sûr, le groupe est passé à travers des péripéties et des gens en ont souffert, mais il ne faut pas non plus oublier qu'il a fait vivre des sous-traitants dans le monde entier et qu'il est toujours aujourd'hui parmi les leaders du monde des grands yachts. En ce qui concerne les affaires judiciaires de la famille, ça n'a jamais été un élément de réflexion par rapport à mon travail et ça n'a rien à voir avec le groupe. Il ne faut pas faire l'amalgame.

Comment va le groupe aujourd'hui ?
Il y a eu un travail phénoménal réalisé pour mettre au point le plan de restructuration. Il est dur à tenir, mais permet de rembourser les dettes négociées sur les dix prochaines années. Tout a été mis à plat, et le groupe repart sur des bases saines. Autour de trois objectifs : reconstruire l'image, nouer de nouveaux partenariats avec des chantiers de construction de grands yachts de luxe (plus de 30 m) en élargissant notre gamme, et créer des synergies entre les différentes sociétés du groupe, en particulier avec Camper & Nicholsons, qui est, à mes yeux la plus grande société de brokerage au monde.

Et vos projets en parallèle ?
C'est réussir à lancer les événements dont la plaisance a besoin et qui nécessitent une connaissance aiguë de l'univers du yachting de luxe.

 

Interview parue dans Nice-Matin, lundi 28 mars 2011

Le 31/03/2011 à 07h33

Sur le même sujet :
bateau johnny enchères
La Teste-de-Buch (33)
Le bateau de Johnny vendu aux enchères

Un canot à moteur de luxe ayant appartenu à Johnny Hallyday, lorsqu'il fréquentait le Bassin...

3 août 2015
Fontaineo
Ça pétille à la capitainerie
Fontaineo à Beaulieu-sur-Mer

Depuis le 2 juillet, Fontaineo, partenaire officiel de la Fédération Française des Ports de...

7 juillet 2015
Centre formation Mercury six fours
Six-Fours-les-Plages
Un troisième Centre de formation Mercury

Et de trois ! Un nouveau centre de formation Mercury a récemment été inauguré dans le Var, à...

6 juillet 2015
Des horodateurs Cap Ferret
Ports de Lège-Cap-Ferret
Des horodateurs qui font des vagues

Les plaisanciers ont appris que la municipalité de Lège-Cap-Ferret prévoyait d'installer des...

10 juin 2015
L’Orient Nautic à Lorient
Salon du nautisme en Bretagne sud
L'Orient Nautic à Lorient

L'Orient Nautic, le Salon du Nautisme en Bretagne Sud, se tiendra du 10 au 12 avril prochain à...

7 avril 2015
Eric de Saintdo à la barre de Rodriguez

Articles les + commentés

Chargement