En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. FERMER x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Moteur Boat

Le Leader de la presse bateau à moteur

Lorient

Le futur port à sec de Keroman dévoilé

port a sec keroman lorient

Si le calendrier est tenu, le futur port à sec de Keroman sera opérationnel au printemps 2014. Il pourra accueillir 288 bateaux à moteur, stockés et mis à l'eau à la demande des propriétaires.

Selon les responsables de la Sellor (gestionnaire des équipements de plaisance du pays de Lorient), il s'agit d'un projet unique en France. D'abord parce que ce port à sec sera couvert, que les bateaux seront manutentionnés par un robot et qu'il sera vraiment au bord de l'eau : les embarcations rejoignant ou quittant la mer, via une cale.

Le port à sec occupera deux alvéoles inoccupées du bloc K2 (3 000 m2). Les 288 bateaux (à moteur et de moins de 7,50 m) seront stockés sur plusieurs niveaux. Les manutentions seront assurées par un automate, procédé pour lequel la Sellor a lancé un appel d'offres.

Pour mettre à l'eau son embarcation, il suffira de prendre contact avec les responsables de la Sellor. Tous les modes de communication seront prévus : appli smartphone, site internet, courriel électronique et bien sûr téléphone à la capitainerie de la BSM, située à deux pas du futur port à sec.

 


Toujours selon la Sellor, il suffira d'un quart d'heure pour assurer la sortie d'un bateau de son emplacement dans l'alvéole. Il sera ensuite pris en charge par un tracteur, acheminé vers la cale de mise à l'eau, qui sera aménagée dans l'angle du bloc K1.

Cette cale, très demandée par la filière plaisance, pourra également être utilisée par les professionnels pour assurer les mises à l'eau de leurs bateaux (vente ou réparation). Une équipe de trois personnes, salariées de la Sellor, sera dévolue au fonctionnement du port à sec.

Une liste d'attente est d'ores et déjà ouverte. Le port à sec ne s'adresse qu'à des propriétaires de bateaux et ne louera qu'à l'année. Comptez entre 1 450 € et 1 970 € pour un contrat d'une année. À ce jour, la Sellor gère 2 400 emplacements à flot.

 


Article paru dans Ouest-France, mercredi 10 avril 2013

Le 15/04/2013 à 05h42

Sur le même sujet :
bateau johnny enchères
La Teste-de-Buch (33)
Le bateau de Johnny vendu aux enchères

Un canot à moteur de luxe ayant appartenu à Johnny Hallyday, lorsqu'il fréquentait le Bassin...

3 août 2015
Fontaineo
Ça pétille à la capitainerie
Fontaineo à Beaulieu-sur-Mer

Depuis le 2 juillet, Fontaineo, partenaire officiel de la Fédération Française des Ports de...

7 juillet 2015
Centre formation Mercury six fours
Six-Fours-les-Plages
Un troisième Centre de formation Mercury

Et de trois ! Un nouveau centre de formation Mercury a récemment été inauguré dans le Var, à...

6 juillet 2015
Des horodateurs Cap Ferret
Ports de Lège-Cap-Ferret
Des horodateurs qui font des vagues

Les plaisanciers ont appris que la municipalité de Lège-Cap-Ferret prévoyait d'installer des...

10 juin 2015
L’Orient Nautic à Lorient
Salon du nautisme en Bretagne sud
L'Orient Nautic à Lorient

L'Orient Nautic, le Salon du Nautisme en Bretagne Sud, se tiendra du 10 au 12 avril prochain à...

7 avril 2015
Le futur port à sec de Keroman dévoilé

Articles les + commentés

Chargement